Étiquettes

, , , , , , , , ,

ÉCOUTER  (cliquez ici pour télécharger)

L’histoire enchantée du Tout Puissant Orchestre Poly-Rythmo continue en cette année 2011, avec la sortie de leur nouvel album, le premier depuis 1991 et la fin de la dictature au Bénin. Le groupe dont la carrière (débuts en 1967) fait corps avec l’histoire de son pays, a connu une destinée glorieuse et transnationale dans les années soixante-dix en accompagnant les artistes les plus considérés du continent (Miriam Makeba, Fela Kuti ou Manu Dibango), et en devenant l’insigne groupe national de l’ancien royaume du Dahomey.

Lorsque le régime communiste de Mathieu Kérékou tombe en 1990, l’orchestre affilié aux années de « laxisme-béninisme » arrête de se produire et tombe insensiblement dans l’oubli.  En 2007 (extrait de leur première rencontre en début d’émission), Elodie Maillot, journaliste musicale de Radio France, redécouvre le groupe et lui permet de faire entendre sa musique immortellement funk hors du continent africain. La critique et le public sont conquis en quelques mois et la volonté de revenir en studio se fait sentir.

L’album sorti en avril, comprend 10 titres (nouveautés et réenregistrements) dont 3 duos (Angélique Kidjo, Fatoumata Diawara et Franz Ferdinand). Elodie Maillot et Clément Melomé, chef et doyen de l’orchestre, nous parlent ce soir de “Cotonou Club” ainsi que de leurs nouvelles vies. Une émission de Damien Laval.

 
 
 
Première émission sur l’orchestre Poly-Rythmo à Cabaret Diaspora  
 
 
Remerciements au blog Jammagica pour son travail d’archive.
Advertisements