Un retour en force pour Cabaret Diaspora

Harriet Tubman, la Moïse Noire et quelques esclaves libres

Entre le confort approximatif des cabarets du début de siècle où l’alcool de contrebande coulait à flots et rendait parfois aveugle, et les diverses diasporas black qui continuent de créer la bande sonore de l’Amérique et de l’Afrique, le Cabaret Diaspora continue de mener son travail d’histoire.

Cette année encore, c’est au confluent de ces deux continents que nous trimbalerons notre enregistreuse et nos vieux 33 tours  avec une folle envie de se brancher à l’électricité qui se dégagent des Block Party à l’africaine…

Couverture du disque Balani de Sahel Sounds, à découvrir ici:  http://sahelsounds.bandcamp.com/album/balani-show-super-hits-electronic-street-parties-from-mali

Couverture du disque Balani de Sahel Sounds, à découvrir ici: http://sahelsounds.bandcamp.com/album/balani-show-super-hits-electronic-street-parties-from-mali

Mais rassurez-vous, nous poursuivrons également notre exploration des musiques afro-américaines, entre vieille complainte louisianaise et twerking queer!  Dans ce sens nous nous intéresserons par exemple à l’impact de certaines chanteuses soul, rap et funk sur la scène afro-américaine.

Tina Turner

En bref, nous vous promettons une nouvelle saison plus urbaine, plus historique, plus groove et surtout beaucoup plus à l’affût de la nouvelle musique produite par un continent dont la moitié de la population à moins de 25 ans!

C’est Cabaret Diaspora qui débute et cela débute ainsi!

Merci à Kamal Salifou, Damien Laval, Benoît Plante, Arnaud Têtu et Alice Lefilleul qui se joignent à l’équipe de Cabaret Diaspora pour cette saison!

image tirée du vidéoclip de okmalumkoolkat réalisé par  Chris Saunders.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 26 autres abonnés